Langue
Culture

La sculpture après 1800

Après avoir étudié la sculpture à Rome auprès du maître danois Bertel Thorvaldsen, le Norvégien Hans Michelsen (1789-1859), travailla à Stockholm pendant de nombreuses années, sous le patronage du roi de Suède Karl Johan. De retour en Norvège, il fut l’initiateur de la restauration de la Cathédrale de Trondheim. Plus tard, Michelsen et son contemporain Julius Middelthun (1820-1886) furent fortement influencés par le réalisme, tout en s’attachant à respecter les principes de la sculpture classique. Un autre sculpteur de premier plan, Brynjulf Bergslien (1830-1898), élabora un style réaliste enraciné dans le Romantisme National, notamment illustré par la statue équestre du roi Karl Johan (ex-Jean Baptiste Bernadotte) qui se dresse dans les jardins situés au pied du Palais Royal d’Oslo. Stephan Sinding (1846-1922) se fit également un nom à l’échelle internationale pour son oeuvre plus classique.

Au cours des deux dernières décennies du XIXième siècle, la sculpture norvégienne fut fortement soumise à l’influence du symbolisme. L’oeuvre sculpturale produite par Gustav Vigeland (1869-1943) est l’une des manifestations artistiques les plus importantes qu’ait connu l’Europe durant cette période. Vigeland travailla quelque temps à la restauration de la Cathédrale de Trondheim, mais évolua, après le tournant du siècle vers un style plus simple. Le Parc Vigeland, à Oslo, ainsi que le musée qui y est entièrement consacré à l’artiste, portent témoignage de l’ensemble de cette oeuvre et de ses différentes phases. Parmi les contemporains les plus éminents de Vigeland, citons Anders Svor (1864-1922) et Lars Utne (1862-1922).

A partir de 1920, de nouveaux idéaux issus de l’expressionnisme firent leur entrée dans le monde de la sculpture norvégienne, qui devait en rester marquée tout au long du siècle. Ces idéaux furent représentés par Dyre Vaa (1903-1980), Gunnar Janson (1901-1983), Emil Lie (1897-1976), Nic Schiøll (1901-1984), Stinius Fredriksen (1902-1977), Per Hurum (1910-1989), Per Paalle Storm (1910-1994), Anne Grimsdalen (1899-1961) et Joseph Grimeland (né en 1916). A partir des années 1950, Aase Texmon Rygh (né en 1925), Carl Nesjar (né en 1920) et Odd Tandberg (né en 1924) travaillèrent sur des bases à caractère plus mathématique et géométrique. Une forme de sculpture plus abstraite fut introduite par Arnold Haukeland (1920-1983), tandis que le surréalisme et le constructuralisme étaient représentés par Ramon Isern (né en 1914). Du côté figuratif, Nils Aas (né en 1933), est connu pour l’expressivité et l'individualité de ses sculptures. Sont également dignes d’être retenues pour cette période, les oeuvres de Knut Steen (né en 1924), Boge Berg (né en 1944), Arne Vinje Gunnerud (né en 1930) et Ola Enstad (né en 1942).

Pendant les années 1970, la sculpture norvégienne fut une fois de plus très influencée par des styles et tendances venus de l’étranger. Bård Breivik (né en1948) et Kristian Blystad (né en 1946), l’un et l’autre très opposés aux traditions initiées dans les années 1920, ouvrirent la voie à une nouvelle génération de sculpteurs. L’oeuvre de Breivik marie un savoir-faire d’une extrême finesse à la simplicité du design, l’accent étant mis sur la qualité de la matière. Blystad, tout en optant pour des représentations plus figuratives, travaille selon les mêmes principes. Tous deux sont à l’origine d’une renaissance de la sculpture norvégienne, à laquelle ils ont donné une nouvelle identité. Parmi les autres figures importantes de cette décennie, citons Nico Wideberg (né en 1960), Gunnar Torvsund (né en 1948), Helge Røed (né en 1938), Per Ung (né en 1933), Thor Sandborg (b1942), Sissel Tolaas (né en 1946), Wenche Guldbransen (né en 1947) et Istvan Lisztes (né en 1942).

Au cours des dernières années, les sculpteurs norvégiens ont étendu le champ d’action de leur art au-delà des frontières de la sculpture proprement dite, et se sont intéressés à des matériaux autres que la pierre, le bronze ou le marbre. Jon Gundersen (né en 1942) crée à partir des “déchets produits par la société moderne”, recyclant des objets issus de nos poubelles pour leur faire subir des transformations aussi ironiques que saisissantes. Kjell Erik Killi Olsen (né en 1952), qui utilise le métal, particulièrement connu pour une oeuvre massive exposée à Vesterålen (1994). Kjartan Slettemark (né en 1932) vit et travaille en Suède. La puissance et le caractère provocateur de ses productions n’en exercent pas moins une forte influence en Norvège. Son oeuvre, qui fait appel à toutes sortes de matières, avec une prédilection pour des figures et poupées façonnées à partir de déchets, se situe au croisement entre la sculpture et “l’installation art”. Un certain nombre de sculpteurs contemporains ont mené des expériences de création impliquant l’utilisation de la lumière, du son, de l’espace et du mouvement. Parmi les noms les plus connus, on retiendra Per Inge Bjørlo (né en 1952), Iver Jåks ( né en 1932), Ola Enstad (né en 1942), Bente Stokke (née en 1952), Marianne Heske (née en 1946), Inghild Karlsen (née en 1952), Børre Larsen (né en 1952), Per Barclay (né en 1955) et Michael Connel (né en 1950).

Envoyer cet article à un ami  
Print version

"Karl Johan" par Brynjulf BergslienPhoto: Ministère des Affaires Etrangères

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007