Langue
Faits

Les priorités politiques et les partis

Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le monde politique norvégien a axé son travail sur la recherche d’un équilibre entre les considérations d’ordre économique et les efforts en vue de l'égalité sociale. Une phase d’extension rapide du secteur public, de 1945 à 1971, a été suivie d’une longue période d’internationalisation et d’adaptation aux lois du marché.

Deux priorités essentielles se dégagent de la politique menée par les pouvoirs publics dans la Norvège d'après-guerre : le développement de la richesse nationale et sa répartition équitable entre les citoyens. Jusqu’à 1971, l’Etat a joué un rôle-clef dans la planification de l’économie. La population étant clairement favorable à un accroissement des aides, services et contrôles publics et de la protection sociale, ces objectifs ont été réalisés. La création de la Sécurité sociale norvégienne (1967) et le développement de parts importantes des secteurs de l’éducation et de la santé étaient autant d’éléments d'une vaste "révolution sociale". Durant cette période, les dépenses publiques ont naturellement augmenté, passant d’environ un tiers à la moitié du produit national brut, niveau qui s’est ensuite maintenu. Depuis les années 1970, l’accent a été mis davantage sur le contexte du marché, ce qui a induit une décentralisation des tâches revenant auparavant à l’Etat, vers un niveau d’administration local ou vers des organismes indépendants, tels que Telenor (l’opérateur norvégien de télécommunications).

Le principe de la répartition équitable des richesses comporte à la fois des aspects sociaux et des aspects géographiques. Le concept d’Etat Providence vise à la prévention de la souffrance et de la pauvreté. Une éducation publique peu coûteuse permet à la majorité de la population de jouir d'un niveau de vie élevé. La redistribution des biens entre les différentes régions et activités économiques a permis de limiter le dépeuplement des zones excentrées, au Nord et au Nord-Ouest du pays, ainsi que dans l’intérieur des terres, à l'Est de la Norvège. L’urbanisation est en marche, mais le phénomène s’est manifesté de façon moins drastique que dans les autres pays occidentaux, incluant des villes et communes de bien plus petite taille que ce n’est le cas ailleurs.

Les partis politiques
L'activité politique norvégienne s’appuie sur un système de partis à plusieurs dimensions. La plus importante réside dans l'opposition gauche-droite, qui répartit les mouvances politiques de part et d’autre d’un axe central, en fonction de leurs positions en ce qui concerne la redistribution des richesses et le rôle de planification et de contrôle exercé par l’Etat. A gauche de cet axe, on compte les partis d’inspiration socialistes, tels que la Gauche socialiste et le Parti travailliste, à droite, le Parti du progrès et le Parti conservateur, tandis que le Parti du centre, la Parti chrétien populaire et le Parti libéral se situent au centre.

Les autres dimensions qui apparaissent dans le système des partis norvégien peuvent être définis comme un axe moral et religieux, pour les partis d’obédience chrétienne, un axe géographique, s’agissant des sujets de politique régionale, et un axe opposant la croissance économique à la protection de l’environnement, lorsqu’entrent en jeu les paramètres écologiques. Bien que la mobilité des électeurs se soit accrue depuis les années 1970, le comportement électoral reste en général assez stable, d’une génération à l’autre.

Les partis politiques norvégiens
Det norske Arbeiderparti Parti Travailliste
Det Liberale Folkepartiet Nouveau Parti Libéral
Det politiske parti Parti Politique
Fedrelandspartiet Parti de la Patrie
Fremskrittspartiet Parti du Progrès (populiste)
Fylkeslistene for Miljø og Solidaritet Listes départementaler  pour l'Environnement et la Solidarité
Høyre Parti Conservateur
Kristelig Folkeparti Parti Populaire Chrétien
Kristent Konservativt Parti Parti Conservateur Chrétien
Kristent Samlingsparti Rassemblement Chrétien
Kystpartiet Parti de la Population Côtière
Miljøpartiet De Grønne Parti Ecologiste - les Verts
NasjonalAlliansen Alliance Nationale
Naturlovpartiet Parti des Lois Naturelles
Norges Kommunistiske Parti Parti Communiste
Pensjonistpartiet Parti des Retraités
Rød Valgallianse Alliance Electorale Socialiste
Sámeálbmot Belodat/Samefolkets Parti Parti du Peuple Lapon
Samfunnspartiet Parti de la Société
Senterpartiet Parti du Centre
Sosialdemokratene Sociaux-Démocrates
Sosialistisk Venstreparti Gauche Socialiste
Tverrpolitisk Kyst- og distriktsparti  Rassemblement Apolitique des Populations Côtières et Rurales
Venstre Parti Libéral

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: Statkraft

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007