Photo: Frode Overland Andersen/UD

La Norvège lance un concours d’innovation pour apprendre à lire aux enfants de réfugiés syriens

Dernière mise à jour: 29.09.2015 // Trois millions d’enfants syriens ne sont plus scolarisés à cause de la guerre. « Nous prenons aujourd’hui des mesures nouvelles et innovantes afin d’offrir aux enfants qui fuient la guerre un accès à l’éducation, essentielle pour leur avenir », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende Trois millions d’enfants syriens ne sont plus scolarisés à cause de la guerre. « Nous prenons aujourd’hui des mesures nouvelles et innovantes afin d’offrir aux enfants qui fuient la guerre un accès à l’éducation, essentielle pour leur avenir », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende.

La Norvège prend l’initiative de développer une application sur smartphone pour aider les enfants syriens à apprendre à lire et améliorer leur bien-être psychosocial. Cette initiative prend la forme d’un concours international d’innovation, en coopération avec des partenaires norvégiens et internationaux.
 
« Ce concours international met à l’ordre du jour l’éducation des enfants de réfugiés, dans le but de développer de nouvelles solutions numériques permettant aux enfants d’apprendre où qu’ils soient, et d’assurer une continuité de l’enseignement », a affirmé M. Brende.
 
L’application sera un outil d’apprentissage en arabe basé sur le jeu, et est censée être un complément pédagogique à utiliser à la maison. L’objectif est de développer plusieurs applications au cours du premier semestre 2016, puis de les tester, afin de commencer à utiliser la meilleure dès que possible.
 
« Bien entendu, nous souhaitons avant tout que les enfants puissent tous aller à l’école. La réalité est malheureusement tout autre. Des millions d’enfants sont déplacés et sont exposés à un niveau de stress important, qui se répercute sur leur capacité d’apprentissage. De nombreux enfants sont privés d’école et, au cours des quatre dernières années, plus de 4 000 attaques contre des écoles syriennes ont été recensées », explique M. Brende.
 
Une part importante des réfugiés syriens a accès à un smartphone, ce qui est indispensable pour qu’un tel projet puisse bénéficier au plus grand nombre. Et beaucoup de parents syriens sont bien éduqués et pourront aider leurs enfants à utiliser cet outil d’apprentissage
 
Le projet s’inscrit dans les efforts du gouvernement norvégien en faveur de l’éducation mondiale et constitue une des initiatives pour favoriser l’éducation des enfants en temps de guerre ou de crise. Les contributeurs potentiels dans les disciplines comme la technologie des jeux sur ordinateur, la langue arabe, l’éducation en temps de crise, la pédagogie et la psychologie, sont invités à participer aux conférences-dialogues internationales qui sont organisées à Oslo le 26 octobre et à Washington le 29 octobre.

La Norvège organise le concours en coopération avec l’Université norvégienne des sciences et des technologies (NTNU), le partenariat All Children Reading : A Grand Challenge for Development (Lecture pour tous les enfants : un important défi pour le développement), l’opérateur de téléphonie mobile Orange et le Réseau inter-agences pour l'éducation en situations d'urgence (INEE). 
 
Plus d’informations sur www.norad.no/eduapp4syria


Bookmark and Share