Langue
Faits

La langue

La langue officielle de la Norvège est le norvégien, une langue germanique de la famille des idiomes nordiques, étroitement apparentée au danois et au suédois. La plupart des Norvégiens, des Danois et des Suédois comprennent aisément le parler des pays scandinaves voisins.

La géographie de la Norvège et le mode d’implantation de sa population ont donné naissance à une multitude de dialectes parlés à l’échelle locale et régionale, et auxquels revient, aujourd’hui encore, une position importante dans la situation linguistique du pays. Il existe deux versions écrites officielles du norvégien, le Bokmål (“norvégien des livres”) et le Nynorsk (“néo-norvégien”). Le Bokmål est, à la base, le dano-norvégien issu de la langue écrite danoise, adaptée à la phonologie générale du dialecte parlé dans l’Est de la Norvège. Le Nynorsk, initié par le linguiste Ivar Aasen dans les années 1850, s’appuie sur une harmonisation de différents dialectes de l’Ouest norvégien.

Bokmål et Nynorsk ont l’un et l’autre le statut de langues officielles, bien que le Bokmål soit légèrement plus utilisé à Oslo et dans les villes les plus importantes. Le Nynorsk est parlé par 10 à 15% de la population, pour la plupart originaires de la côte Ouest, et utilisé dans les textes officiels, en littérature, au théâtre, sur les ondes de radio et de télévision, ainsi que dans les églises.

A l’heure actuelle, quelque 20 000 personnes ont en Norvège le lapon pour langue maternelle. Le lapon fait partie des langues du groupe finno-ougrien. Son enracinement en Norvège pourrait être aussi ancien que celui du norvégien. Le lapon du Nord est devenu langue officielle au même titre que le norvégien dans un certain nombre de circonscriptions du Nord de la Norvège : Kárášjohka-Karasjok, Guovdageaidnu-Kautokeino, Unjárga-Nesseby, Porsanger et Deatnu-Tana, ainsi que Gáivuotna-Kåfjord.

En raison du nombre désormais important d’immigrés et de réfugiés, on compte en Norvège quelque 110 langues maternelles différentes, représentées dans les écoles primaires. L’anglais est la langue étrangère la plus pratiquée en Norvège pour la communication internationale, suivie de l’allemand et du français. Par ailleurs, environ 4 000 personnes présentant un handicap auditif utilisent la langue norvégienne des signes, qui existe en deux versions principales, issues des deux écoles les plus anciennes de Norvège destinées aux malentendants, les écoles d’Oslo et de Trondheim.

Envoyer cet article à un ami  
Print version
Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007