Langue
Faits

L'électricité

La Norvège est le sixième producteur d'hydroélectricité au monde. Le secteur hydroélectrique norvégien a été conçu de manière à pouvoir tolérer les variations naturelles auxquels est sujet l'approvisionnement en eau des centrales, et à permettre d'adapter, à la demande, la production aux changements saisonniers. Des réservoirs ont été prévus pour stocker les surplus d'eau des années pluvieuses, en vue de leur utilisation lorsque les précipitations viennent à manquer, dispositif qui facilite la coordination avec les pays qui utilisent l'électricité produite dans les centrales norvégiennes. Les échanges entre la Norvège et l'étranger dans ce domaine se déroulent sous l'égide des organismes Nordel et Nord Pool - The Nordic power exchange.

Durant de longues années, la tradition a voulu que l'on réponde à l'augmentation des besoins en électricité par la construction de nouvelles installations hydroélectriques. Toutefois, vers le milieu des années1990, l'Etat norvégien a pris la décision de faire construire deux centrales thermiques à gaz. L'introduction en Norvège de la production électrique à partir de gaz a fait l'objet d'un débat virulent et s'est heurtée aux protestations des écologistes.

Des recherches substantielles ont également été menées dans le domaine de l'énergie nucléaire, mais les projets d'introduction de ce type d'énergie en Norvège ont été rejetés par le Storting (l'assemblée nationale norvégienne) en 1979. 

L'électricité destinée aux ménages est distribuée par un réseau à basse tension de 230 et 400 V, et un réseau à haute tension de 22 kV. Le réseau national alimente les réseaux régionaux, puis le courant est distribué localement à une tension beaucoup moins élevée. Des centrales électriques de plus grande capacité ont été conçues avec un voltage de 300 à 420 kV, en vue de permettre le transport du courant sur de longues distances. Les différents systèmes existant en Norvège sont reliés entre eux par le réseau national, ce qui facilite la coordination et les échanges internes, et permet une utilisation optimale de chaque centrale électrique, quelles que soient les variations auxquelles sont soumises ses conditions de production. Grâce aux câbles reliant les installations norvégiennes à celles des pays voisins, cette coordination et ces échanges sont également possibles, de façon similaire, par-delà les frontières nationales.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: Statkraft

Photo: Statkraft

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007