Langue
Enseignement et recherche

Les Ecoles supérieures populaires

La première Ecole supérieure populaire ouvrit ses portes en Norvège en 1864. Ces écoles sont aujourd’hui au nombre de 77, réparties sur l’ensemble du territoire. Environ 6 000 personnes suivent chaque années les cours qui y sont dispensés. Il s’agit la plupart du temps de jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, ayant achevé leur scolarité secondaire. Un certain nombre de ces établissements proposent des cursus de courte durée destinés aux seniors, et quatre offrent des programmes spéciaux qui s’adressent aux personnes handicapées.

Les Ecoles supérieures populaires logent les étudiants. Le fait de vivre sur place fait partie intégrante du programme de formation global. Les programmes d’enseignement envisagent l’apprenant dans une perspective holistique, c’est-à-dire qu’ils s’adressent à l’être humain dans sa globalité. Ils sont donc conçus pour encourager les étudiants à s’épanouir sur le plan individuel, social et culturel. Tous ces établissements sont de petite taille. Le nombre moyen des inscrits y est compris entre 60 et 100 étudiants.

Les Ecoles supérieures populaires n’organisent pas d’examens formels et ne délivrent pas de diplômes. Les étudiants reçoivent en fin de cursus une attestation spécifique, celle-ci ne pouvant être assimilée à une qualification acquise dans le cadre du système éducatif national. Parmi les matières les plus fréquemment enseignées se trouvent la musique, les arts de la scène, l'initiation à la connaissance de la nature, l'analyse des médias, l'informatique, les travaux manuels, les concepts de base de la solidarité internationale, le sport, etc. Les étudiants doivent choisir un certain nombre d’options qui viennent s’ajouter aux cours obligatoires, propres à chaque établissement.

La plupart des Ecoles supérieures populaires relèvent de fondations et d'organismes privés qui les administrent par leurs propres moyens. Toutefois, une dizaine d’écoles sont la propriété de départements ou de communes. Dans l’ensemble des établissements, l'enseignement est gratuit, mais les étudiants assument eux-mêmes leurs frais de pension, le coût des excursions et du matériel de travail. Des bourses et des prêts pour études peuvent être obtenus par le biais de la Caisse nationale de prêts pour l'éducation.

Les Ecoles supérieures populaires connaissent un grand succès en Norvège, en particulier auprès des jeunes gens qui souhaitent marquer une pause après le lycée, avant d’entamer leurs études supérieures, ou se donner un temps de réflexion pour déterminer le choix de leur formation et de leur emploi futurs.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: Kristin Svorte / Information Office for Folk High Schools

Photo: Kristin Svorte / Information Office for Folk High Schools

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007