Langue
Culture

La reine de l’immensité blanche de l’Alaska

La Norvégienne Sigrid Ekran est l’une des rares femmes à s’être lancée dans la course de chiens de traîneaux la plus longue et la plus difficile du monde, l’Iditarod en Alaska. Elle est arrivée cette année à la 24ème place.

03/04/2008 :: « J’avais peut-être espéré un classement un peu meilleur, mais compte tenu de la course, je suis assez satisfaite », a déclaré Sigrid Ekran à la NRK après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Avec son compatriote Kjetil Backen, qui a obtenu une 9ème place dans la course de l’année, cette jeune femme de 27 ans a réussi à se distinguer dans le milieu international des courses de chiens de traîneaux. Lors de la course Iditarod de l’année dernière, elle avait décroché le Rookie of the Year 2007, qui récompense les débutants. Et ce malgré son nez cassé et son intoxication alimentaire pendant la course.


Sigrid Ekran en plein effort lors de la course de cette année. Photo: Trude L. Paulsson/Team Sigrid Ekran.

Des femmes courageuses
En temps normal, cette femme originaire de Sparbu, en Norvège, vit dans un petit chalet sans eau ni électricité au milieu des étendues sauvages d’Alaska. Le chalet a appartenu à Susan Butcher, figure légendaire des courses de chiens de traîneaux, et seule femme à avoir gagné quatre fois l’Iditarod. Cette année, 26 des 114 concurrents inscrits pour cette course étaient des femmes.


Sigrid Ekran. Photo: Trude L. Paulsson/Team Sigrid Ekran.

Inspirée des héros norvégiens
Susan Butcher est l’une des héroïnes de Sigrid Ekran. Mais elle a également été inspirée par des explorateurs norvégiens comme Helge Ingstad et Fritjof Nansen, et par le musher Leonhard Seppälä, qui avait participé, en 1925, à la course au sérum jusqu’à la ville de Nome pour sauver ses habitants de la diphtérie. Cette course inspira ultérieurement la course Iditarod. Gunnar Kaasen, originaire de Brufjord en Norvège, avait parcouru la dernière étape de cette opération de sauvetage spectaculaire. Il est arrivé à Nome avec le chien Balto. Une statue a ultérieurement été érigée en l’honneur de ce husky dans Central Park à New York et, en 1995, un film d’animation basé sur l’histoire du chien polaire a été réalisé.

Quatre nations – un seul objectif
Dans quelques semaines, Sigrid Ekran participera, avec cinq autres jeunes explorateurs polaires de quatre nations, à une expédition sur l’île d’Ellesmere au Canada. Il s’agit d’une initiative du célèbre explorateur polaire et militant écologiste Will Steger. L’objectif est d’apporter la preuve des changements climatiques et d’encourager les jeunes à une action collective contre le réchauffement planétaire.


En avril prochain, Sigrid Ekran participera à une traversée de l’île d’Ellesmere. Photo: Trude L. Paulsson.

La course de chiens la plus difficile du monde
Iditarod est une course de chiens de traîneaux qui traverse tous les ans l’Alaska. La course, longue de 1770 kilomètres, part d’Anchorage dans le Sud-Est pour se terminer à Nome dans le Nord-Ouest. Elle fut organisée pour la première fois en 1973. Le Norvégien Robert Sørlie fut le premier concurrent non américain à remporter l’Iditarod en 2003. Il réitéra son succès en 2005.


Sigrid Ekran. Photo: Trude L. Paulsson/Team Sigrid Ekran.

Envoyer cet article à un ami  
Print version
Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007