Langue
Culture

Le patrimoine architectural

Le patrimoine architectural de la Norvège couvre une grande variété de bâtiments, depuis les ruines médiévales et les églises en bois debout jusqu’à des constructions et ensembles récents. Une part importante de ce patrimoine, la plus ancienne, est en relation avec l’agriculture.

La préservation de ce legs du passé est importante pour plusieurs raisons. Il constitue tout d’abord une source irremplaçable de connaissances sur l’histoire du pays. Par ailleurs, les bâtiments peuvent revêtir une valeur symbolique au sein des communautés locales, contribuant au sens historique et à l’identité de leurs habitants. Il est également essentiel de protéger les qualités esthétiques et artistiques de certains bâtiments. Enfin, la bonne gestion du patrimoine architectural fait partie des efforts qui doivent être menés à l’échelle de la planète pour progresser dans le sens du développement durable, réduire la consommation des ressources en matières premières, ainsi que la pollution.

L’environnement bâti représente une part substantielle du capital dont dispose la Norvège. La gestion du patrimoine architectural implique donc que l’on fasse un usage intelligent de la somme des efforts investis par la société, aussi bien en termes d'économie que d'environnement. Des études ont montré que le fait de conserver des bâtiments anciens, au lieu de les démolir et de les remplacer par de nouvelles constructions, réduisait la pollution, le gaspillage et la consommation énergétique. Autrement dit, la conservation des bâtiments contribue de façon importante au développement durable.

La Norvège s’est dotée d’un registre exhaustif des constructions anciennes, unique en son genre au niveau d'un pays entier. Les données qu’il contient ont été mises à la disposition des autorités locales sur l’ensemble du territoire, par le biais d'une liste officielle des propriétés foncières, des adresses et des bâtiments (le registre GAB). La Direction norvégienne du patrimoine culturel a également lancé la création d'un registre national, Askeladden, répertoriant les monuments et sites archéologiques et architecturaux protégés. Cet instrument efficace permettra d’intégrer les informations concernant les sites et monuments aux processus de planification des communes.

Les changements rapides auxquels est actuellement soumise la société norvégienne ajoutent à la pression exercée sur certains aspects du patrimoine architectural, par exemple dans les zones urbaines et sur les sites industriels traditionnels. Les autorités norvégiennes chargées du patrimoine culturel ont à coeur de participer activement aux processus de décision en matière de développement urbain, afin de promouvoir le rôle que joue le patrimoine architectural en alimentant la conscience identitaire de la population, et un certain sens de la continuité. Ces efforts ont non seulement des effets en termes de mieux-vivre, mais ils démontrent clairement qu'il est possible de combiner avec succès conservation et développement.

Les 28 églises en bois debout que compte la Norvège sont considérées comme un élément important du patrimoine architectural mondial. La Direction du patrimoine culturel a lancé un programme spécialement destiné à assurer la préservation de ces églises.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: La Direction Norvégienne du Patrimoine Culturel

Barionet RosendalPhoto: Gullik Kollandsrud

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007