Langue
Culture

Organismes publics soutenant la production cinématographique norvégienne

Aperçu général des organisations qui fournissent un soutien à la création et à la production cinématographiques norvégiennes :

Le Fonds norvégien pour le cinéma
Le Fonds norvégien pour le cinéma a vu le jour le 1er juillet 2001. Il gère les systèmes de garantie applicables à la création de films, de séries télévisées et de productions interactives, et fait office d'instance de conseil auprès du Ministère des Affaires Culturelles et Ecclésiastiques, sur les questions de politique dans le domaine cinématographique. Le Fonds organise également des activités en association avec Eurimages et Media Desk Norway. Les efforts consentis par cet organisme s’adressent principalement aux sociétés de production indépendantes.

Outre les systèmes d'aide directe à la production, le fonds gère sept systèmes différents de garantie à la production, qui se répartissent comme suit :

  • Longs métrages (selon l'évaluation établie par des consultants), y compris l’élaboration du projet, la production et le lancement du film
  • Longs métrages (selon l'évaluation du marché) y compris l’élaboration du projet et le lancement du film
  • Coproductions internationales consacrées aux minorités ethniques
  • Études de marché pour le cinéma
  • Courts métrages, y compris l’élaboration du projet et la production
  • Séries télévisées, y compris l'élaboration du projet et la production
  • Productions interactives (élaboration du projet uniquement)
  • Consolidation après lancement, proportionnelle au nombre d’entrées réalisées

Pour l'année 2006, les systèmes de garantie applicables à la production cinématographique et télévisuelle dépendant du Fonds norvégien pour le cinéma ont débloqué au total 270 millions de couronnes norvégiennes.

Développement cinématographique norvégien
L’organisme baptisé Développement cinématographique norvégien oeuvre à encourager l’activité cinématographique norvégienne. Cet organisme offre des possibilités de formation supplémentaire aux professionnels du cinéma, dans le but d’améliorer leur compréhension des moyens d’expression cinématographique et d’accroître leur connaissance de l'évolution dans le domaine des médias visuels. Les programmes offerts présentent à la fois un volet théorique et un volet pratique.

Systèmes d'aide :

  • Longs métrages : distribution annuelle de quelques 3,6 millions de couronnes norvégiennes (soit environ 450 000 euros) pour l'élaboration et l'adaptation de scripts à tous les stades du processus.
  • Courts métrages (tous genres et formats) : assistance dans le développement des idées, scripts et projets de recherche d’un producteur et de demande d’autres formes d’aide.

Le Fonds de l’audiovisuel
Le Fonds de l’audiovisuel a été mis en place pour dédommager les détenteurs de droits sur des enregistrements audiovisuels qui font l'objet de copies légales à usage privé, et pour promouvoir à la fois la production et la diffusion de tels enregistrements. Les sommes allouées au Fonds sont définies par le Storting (l’Assemblée nationale norvégienne) et gérées par le Ministère des Finances.

Les Centres cinématographiques régionaux
La Norvège compte quatre centres cinématographiques gérés par l'État : le Centre cinématographique norvégien Région Nord, le Centre cinématographique norvégien Région Ouest, Film3 et le Centre cinématographique norvégien Région Centre.

Le centre de la région Nord a été créé en 1979. Société par actions détenue par les départements du Nordland, du Troms et du Finnmark, et par la commune du Cap Nord, le centre gère des fonds publics destinés à la production cinématographique, et fournit un soutien spécifiquement destiné aux courts métrages et documentaires, ainsi qu’à des projets de création. Il dispense également une assistance professionnelle et une orientation au sein de la communauté des producteurs de films du Nord de la Norvège, et est en particulier responsable du développement des activités cinématographiques en langue lapone.

Le Centre cinématographique norvégien Région Ouest a été fondé en 1994. Il s’agit d’une société par actions détenue par la ville de Bergen et le département du Hordaland. Le centre gère des fonds publics destinés à la production cinématographique et soutient plus spécifiquement les courts métrages et films documentaires, ainsi que les projets de création. Il dispense une assistance professionnelle et une orientation au sein de la communauté des producteurs de films de la région Ouest et gère un fonds spécial créé par la ville de Bergen, destiné à des aides spécifiques pour la création de scripts et d’autres projets associés à des longs métrages de cinéma.

Créé en 2001, le centre Film3 est la propriété des communes de Lillehammer, Gausdal et Øyer, qui travaillent en collaboration avec les départements du Oppland et du Hedmark et le Parc culturel (Kunnskapspark) de Lillehammer. Film3 organise son activité autour de trois axes : le cinéma proprement dit, les actions de financement et celles visant à faciliter la tâche des créateurs. Le centre privilégie les jeunes cinéastes, les technologies numériques et l'utilisation des savoir-faire locaux. Il oeuvre à tisser des alliances fortes à l'échelle nordique et internationale. Il travaille également à la mise en place d'un cadre propre à favoriser les activités cinématographiques dans la région, qu'elles soient le fait de sociétés norvégiennes ou étrangères.

Le Centre cinématographique norvégien Région Centre a vu le jour au printemps 2005. Il dépend des deux départements du Trøndelag (Nord et Sud) et de la commune de Trondheim. Le centre, qui a lancé ses premiers financements en octobre 2005, gère les fonds consacrés au développement de l'activité cinématographique et à ses productions dans le centre de la Norvège. Il vise également à faire progresser les qualités artistiques et le caractère professionnel de la production cinématographique locale.

De nouveaux centres cinématographiques sont actuellement en cours de création à Målselv, Kristiansand, Stavanger et Fredrikstad, chacun s'appuyant sur des sources de financement qui lui sont propres et sur une organisation administrative particulière. Tous visent au développement de la production cinématographique dans leurs régions respectives, dans le respect d'un cadre culturel et commercial spécifique.

La Commission cinématographique norvégienne
La Commission cinématographique norvégienne est une fondation nationale autonome, dont le but est d’encourager la production de films internationaux en Norvège. Créée en 2002, la Commission a implanté son siège à Bergen.

Les festivals de cinéma
La Norvège héberge un certain nombre de festivals de cinéma. Les plus anciens et les plus connus sont le Festival international de cinéma de Haugesund et le Festival norvégien du court métrage de Grimstad. Une liste des principaux liens Internet existant figure ci-après.

Statistiques

30 dernières années 1973 1983 1993 2003
Sorties de films norvégiens 12 8 10 18
Fréquentation du cinéma norvégien (en millions d’entrées) 1.7 1.9 1.0 2.2
Part de marché du cinéma norvégien 9.60 % 4.00 % 9.40 % 18.20 %
 
7 dernières années 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Sorties de films norvégiens 11 9 8 15 18 18 20
Fréquentation du cinéma norvégien (en millions d’entrées) 1 0.7 1.8 0.9 2.4 1.8 1.4
Part de marché du cinéma norvégien 8.80% 6.10% 14.90% 7.50% 18.20% 14.86% 12.11%

Source: Film&Kino 2005

Envoyer cet article à un ami  
Print version

"Buddy" (Morten Tyldum, 2003)Photo:  l’Institut Cinématographique Norvégien

"Love is the Law" (Eivind Tolås og Ole Mads Vevle, 2003)Photo:  l’Institut Cinématographique Norvégien

Photo: Jan Ung/Filmmuseet

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007