Langue
Culture

Sverre Fehn

Sverre Fehn (né en 1924) fit ses études d’architecture peu après la Seconde Guerre Mondiale, et devint rapidement l'architecte le plus renommé de sa génération. Il est également l’architecte norvégien le plus reconnu à l’étranger.
Le professeur de Sverre Fehn, Arne Korsmo, compta parmi les principaux esprits qui eurent sur sa création une influence précoce. Durant un voyage au Maroc, en 1952-53, Fehn rencontra l’architecture élémentaire, qui devait donner le ton de son évolution future. Un an plus tard, il travailla à Paris avec l’architecte français Jean Prouve, et s’efforça d’assimiler, autant que faire se pouvait, l’oeuvre de Le Corbusier. Cette confrontation avec d’autres créateurs à l’échelle internationale l’aida à concilier les approches architecturales sophistiquées de son époque avec les modes de construction populaires les plus simples.

Fehn et l’un de ses collègues, Geir Grung, percèrent en 1955, avec la conception moderniste de la maison de retraite d’Økern, à Oslo. Trois années auparavant, Fehn et Grung avaient fondé, en compagnie de sept autres jeunes architectes et de Arne Korsmo, le groupe PAGON (“Progressive Architects’ Group, Oslo, Norway”) et engagé la lutte pour la promotion de l’architecture moderne.

À l’âge de 34 ans, Fehn obtint la reconnaissance internationale pour le pavillon de Norvège, à l’Exposition Universelle de Bruxelles, en 1958. Au cours des années 1960, il produisit deux oeuvres qui étaient appelées à garder une position-clef dans sa carrière : le pavillon nordique à la Biennale de Venise, et le Musée du Hedmark, à Hamar. Ce musée, peut-être la plus grande réussite de Sverre Fehn, marquait le passage du modernisme pur vers un style plus personnel et vers la création véritable.

Entre 1971 et 1977, Fehn assista à la réalisation de son projet pour l’école des malentendants de Skådalen, dont les nombreux bâtiments s’étagent discrètement sur les pentes du quartier Nord d’Oslo nommé Holmenkollåsen. Au cours des dernières années, Sverre Fehn a conçu une série de musées qui ont tous été plébiscités : le Musée Norvégier des Glaciers (1991) à Fjærland, le Centre Aukrust (1996) à Alvdal, le Centre Ivar Aasen (2000) à Ørsta, et le Musée Norvégien de la Photographie (2001) à Horten.

Sverre Fehn a également signé un grand nombre d’habitations privées de conception remarquable, dont la Villa Busk, officiellement répertoriée parmi les “points d’intérêt” nationaux peu après son achèvement à Bamble, en Norvège, en 1990. Sverre est également reconnu en tant qu'initiateur d’expositions, telle celle consacrée à l'art religieux médiéval, en 1972, ou l’exposition dite des Soldats de Chine, présentant des figures antiques en terre cuite. Certains de ses travaux les plus novateurs ont été conçus pour des concours d’architecture, dont il a remporté bon nombre. Malheureusement, parmi ces projets remarqués, peu ont été par la suite concrétisés.

L’apogée des honneurs internationaux est revenue à Sverre Fehn en 1997, avec la double attribution du Prix d’Architecture Pritzker et de la Médaille d’Or Heinrich Tessenow. Le talents de concepteur de Sverre Fehn sont complétés par d'excellentes qualités de dessinateur et par une remarquable aptitude à l’expression poétique. Professeur à l’Ecole d’Architecture d’Oslo de 1975 à 1995, il est également professeur honoraire d’associations et d’instituts d’architecture norvégiens, finlandais, écossais, britanniques et américains, ainsi qu’auprès des Académies Royales de Danemark et de Suède. En 1993, Sverre Fehn a obtenu la Médaille d’Or de l’Académie française d’architecture, et en 2001, a été le premier lauréat de la Médaille Grosch, récompense créée en mémoire de l'oeuvre féconde de l'architecte Grosch, qui oeuvrait à l'époque de la fondation de la Norvège indépendante. Sverre Fehn est également commandeur de l’Ordre Royal de St. Olav.

La dernier en date des oeuvres de Fehn le Musée norvégien de l'Architecture, à Oslo, ouvrira ses portes au printemps 2007. Le musée sera logé dans un bâtiment de 1830, de style classique, anciennement occupé par une banque, et remodelé à cet effet, avec l'ajout d'un pavillon d'exposition séparé.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Le Musée du HedmarkPhoto: (c)  Jiri Havran / Arkitekturmuseet   www.arkifoto.no

Le Musée Norvégier des GlaciersPhoto: (c)  Jiri Havran / Arkitekturmuseet   www.arkifoto.no

Le Musée Norvégien de la PhotographiePhoto: (c)  Jiri Havran / Arkitekturmuseet   www.arkifoto.no

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007