Langue
Culture

L’architecture norvégienne des années 1980

Le mouvement post-moderniste des années 1980 n’est jamais parvenu au succès obtenu par le fonctionnalisme des années 1930. Beaucoup d’architectes ont considéré le post-modernisme comme une trahison infligée au modernisme, ce qui a eu pour conséquence d’engendrer, en Norvège, un nombre relativement limité d’oeuvres architecturales significatives.

Néanmoins, un exemple important de l’esprit de ce courant réside dans la transformation du très quelconque bâtiment de sept étages abritant les bureaux de l’Universitetsforlaget (Presses universitaires scandinaves) en un monde ludique et polymorphe (Jan Digerud et Jon Lundberg, 1980). Deux autres projets post-modernes notables – tous deux conçus par Arne Henriksen, architecte des Chemins de Fer Norvégiens – ont été ceux de la Gare de Holmlia, petite station desservant l'une des banlieues d'Oslo, et de la gare de fret de Lodalen. Ces deux réalisations ont obtenu le prix d’architecture le plus élevé de Norvège, le Certificat de la Fondation Anton Christian Houen, qui conférait par là-même la reconnaissance de la profession à la vague post-moderne.

Le post-modernisme se définissait comme une réaction contre un certain manque d’expressivité du modernisme. Les créateurs contemporains lui doivent d'avoir davantage mis en relief a liberté de I’architecte dans sa quête d'orientations nouvelles. Dans les années 1980, des personnalités éminentes telles que Lund & Slaatto, tout en persévérant dans l’esprit structuraliste, ont donné à leurs oeuvres une plus grande diversité et une plus grande richesse au niveau du détail. Le nouveau siège social de la Banque Centrale de Norvège, construit par leurs soins en1986, occupe un groupe entier d’immeubles au centre d’Oslo, et parvient à créer une harmonie entre les constructions nouvelles et les plus anciennes. Les proportions du Centre Culturel de Sølvberget, à Stavanger (1987) ont été conçues pour apporter un complément aux maisons de bois environnantes. L’église St. Magnus (1988), à Lillestrøm, est constituée d’éléments formant un sanctuaire circulaire de grandes dimensions, flanqué de deux chapelles : oeuvre architecturale du présent, elle reste néanmoins conforme au concept traditionnel d'église.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: (c)  Jiri Havran / Arkitekturmuseet   www.arkifoto.no

Photo: (c)  Jiri Havran / Arkitekturmuseet   www.arkifoto.no

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007