Langue
Economie

L’esprit d’entreprise version Nord

En l’espace d’un siècle, la paisible société agraire qu’était la Norvège s’est transformée en un pays dynamique, marqué par les techniques de pointe, et qui se classe parmi les économies les plus performantes au monde. Elle est désormais l’une des principales nations exportatrices de pétrole et peut se flatter d’un rôle de leader mondial dans toute une une série de domaines d’activité tels que l’aquaculture, les industries maritimes, le génie hydroélectrique, l’environnement, l’énergie, les technologies de pointe et les télécommunications.

Par le passé, la plupart des Norvégiens tiraient leur subsistance de petites fermes dont l’entretien était doublé d'activités diverses telles que l'exploitation des forêts, la chasse ou la pêche. Etant donné les conditions climatiques et la topographie des terres, la survie d’une famille exigeait souvent de l'ingéniosité et un mode de vie flexible.

L’utilisation des ressources naturelles
L’économie norvégienne a toujours été dépendante des abondantes ressources naturelles dont dispose le pays. La tradition de l’exportation de bois, de poisson, de minerais, etc. remonte au Moyen Âge. Autour de 1900, la domestication des nombreuses chutes d’eau du pays a ouvert la voie à des activités consommant beaucoup d’énergie, comme les industries métallurgiques, chimiques et les papeteries.

La mer joue un rôle capital dans l’économie norvégienne. Le transport des matières premières a jeté les bases du rôle de grande nation maritime qui revient à la Norvège. Cette tradition du transport par mer, à son tour, a fourni le cadre dans lequel sont venues se placer les activités maritimes actuelles du pays, l'exploitation du gaz et du pétrole, ainsi que les industries de fabrication d'équipements maritimes et de denrées alimentaires à base de produits de la mer. Plus récemment, le tourisme est devenu l'un des secteurs économiques du pays qui se développent le plus rapidement.

Le développement des régions les plus septentrionales (mer de Barents, partie Nord du socle continental, Svalbard et Arctique) est appelé à revêtir, dans l’avenir, une importance croissante. Cette évolution incluera l’exploration pétrolière, la biologie marine, la géologie de l’Arctique, la gestion des ressources en poisson, la recherche climatique et l’administration de ces régions d’une façon générale.

Une société fondée sur la connaissance
En quelques décennies, la Norvège, dont l'économie s’appuyait sur l'exploitation des ressources naturelles, s'est muée en une société fondée sur la connaissance. Les sociétés norvégiennes oeuvrent à mettre au point des solutions industrielles rentables, saines sur le plan environnemental et technologiquement avancées pour accroître la productivité des entreprises et rehausser leur niveau d'efficacité. L’accent mis sur les activités de recherche et de développement, ainsi que les alliances ponctuelles de type "joint ventures" avec des sociétés étrangères, ont contribué à l’extension des compétences nationales à de nouveau domaines, dont les technologies informatiques et des télécommunications, les industries aérospatiales, le génie général et la biotechnologie.

Les échanges avec l’étranger
La Norvège exporte 40 % des biens et des services qu’elle produit. Ses importations représentent un bon tiers du produit national brut. Les marchés les plus importants sont ceux des pays nordiques et d’Europe, bien que certains produits, comme le pétrole, le gaz, les minerais et les produits de la pêche soient commercialisés avec succès dans l’ensemble du monde. Quoiqu'elle ne fasse pas partie de l'Union européenne (UE), la Norvège a pleinement accès, grâce à son adhésion à l’Espace économique européen, au marché unique de l’UE. A l’heure actuelle, ce marché représente les trois quarts des échanges commerciaux que la Norvège entretient avec l’étranger.

Envoyer cet article à un ami  
Print version

Photo: Hammerfest Strøm AS

Norvège - le site officiel pour la Rèpublique Algeriénne / Ecrire à l'Ambassade / Contact information
© 2003/2007