La plate-forme offshore de gaz naturel de Sleipner, située en Mer du Nord. Photo: Kjetil Alsvik, Statoil

La Norvège et l’énergie

Dernière mise à jour: 25.01.2015 // Le secteur énergétique norvégien est fortement développé, et l’industrie pétrolière est la première industrie du pays. Mais savez-vous qu’environ 99 % de notre production totale d'électricité est basée sur l'hydroélectricité ? Voici un panorama du paysage énergétique en Norvège.

Avec ses immenses ressources pétrolières en Mer du Nord, ses fjords, ses montagnes et ses chutes d’eau, la Norvège dispose de vastes ressources naturelles.


Le secteur pétrolier

L’aventure norvégienne du pétrole et du gaz a commencé en 1969 avec la découverte du grand gisement pétrolier d’Ekofisk en Mer du Nord. Aujourd’hui, l’industrie pétrolière est la première industrie de la Norvège. En 2012, le secteur représentait 23 % de la création de valeurs dans le pays et ses recettes ont rapporté environ 48 milliards d’euros à l’État, soit 30 % de ses recettes totales. En 2012, la Norvège était le 3ème exportateur de gaz au monde et le 7ème exportateur de pétrole au monde ; la Norvège était le 6ème producteur mondial de gaz et le 14ème producteur mondial de pétrole. 

La Norvège continuera d’être un fournisseur stable d’énergie dans les années à venir. Le niveau d’activité pétrolière en cours sur le territoire norvégien reste élevé grâce au gaz naturel. Dans les cinq premiers mois de 2013, la production de gaz a ainsi constitué la moitié de la production totale du secteur pétrolier norvégien, tandis qu’elle n’en représentait que 21 % en 2000. Avec des investissements de 22 milliards d’euros sur le plateau continental norvégien en 2012, l’activité en Mer du Nord constituera aussi un marché important pour l’industrie des services pétroliers. On estime que 44 % des ressources pétrolières de la Norvège ont été exploitées jusqu’à présent.

L’énergie renouvelable

En Norvège, l’utilisation de la force des chutes d’eau remonte au début du Moyen Âge. Environ 99 % de la production totale d'électricité de la Norvège est basé sur l'hydroélectricité - l’une des formes d'énergie plus propres dont nous disposons. L'énergie renouvelable représente plus de 60 % de la consommation totale d'énergie de la Norvège. En outre, le pays dispose de près de 50 % du réservoir hydroélectrique d’Europe non-exploité.

Aujourd’hui, la Norvège fait partie des plus grands producteurs d’hydroélectricité du monde (le 6ème) et elle est le premier producteur d’Europe. Il existe aussi un grand potentiel d’énergie éolienne en Norvège, notamment en offshore, mais il reste encore à développer de nouvelles technologies qui en abaisseraient le coût afin de rendre cette activité profitable.

Leader européen en matière d’énergies renouvelables, l’entreprise norvégienne Statkraft est un grand exportateur de son « savoir-faire » dans le domaine hydroélectrique. .

Photo: Statkraft
 
Les défis climatiques

Etant l’un des plus grands producteurs pétroliers au monde, la Norvège porte une responsabilité toute particulière en matière d’environnement. La Norvège a pris des mesures pour limiter ses émissions de CO2 en développant de nouvelles technologies pour la capture et le stockage du carbone ainsi qu’en privilégiant les énergies renouvelables. L’énergie houlomotrice (qui provient des vagues), l’énergie marémotrice (des marées) et l’énergie osmotique (de l’eau salée) font partie des nouvelles technologies respectueuses du climat que la Norvège s’engage à développer. La Norvège est également un acteur sur la scène internationale pour promouvoir et mettre en œuvre des solutions globales et durables face aux défis climatiques.

Le fonds souverain norvégien

Le fonds de pension gouvernemental-étranger, dit « fonds pétrolier », a été mise en place en 1990 pour la gestion de la richesse pétrolière de la Norvège. Ce fonds, destiné à couvrir les dépenses de retraites des futures générations, investit le surplus de l’activité pétrolière et les rendements du fonds dans des actions, des obligations et de l’immobilier à l’étranger. Fin septembre 2013, il s’élevait à environ 590 milliards d’euros, dont 63,6 % investis en actions, 35,5 % en obligations et 0,9 % en immobilier.


Bookmark and Share

Le saviez-vous ?

Avant la découverte de pétrole en mer du Nord, le chef d’exploration de British Petroleum avait déclaré que si l’on trouvait du pétrole sur le socle continental norvégien, il serait prêt à le boire. Ce n’était manifestement pas l’avis de la Phillips Petroleum Company, qui fit une proposition aux autorités norvégiennes. Pour quelques 160 000 dollars par mois, l’entreprise américaine voulait acheter les droits exclusifs pour la recherche de pétrole sur le socle norvégien. Les autorités norvégiennes refusèrent, et en 1963, la Norvège affirma ses droits souverains sur toutes les ressources de son socle continental. Aujourd’hui, on mesure à quel point ce fut un choix important pour la croissance économique et le développement du modèle social de la Norvège. Chaque jour, près de 2 millions de barils de pétrole sont produits en Norvège, et en plus de 40 ans d’exploitation, l’industrie pétrolière a créé des valeurs supérieures à 1500 milliards d’euros en monnaie courante.