1945-1965

05/09/2009 //

L’expérience de la Seconde Guerre Mondiale n’eut qu’un impact de brève durée sur l’oeuvre des peintres norvégiens les plus jeunes, qui imprimaient à leur travail une orientation politique. Peu après la guerre, ils se joignirent au courant international de la peinture abstraite, non figurative. Cette génération utilisa des formes d’expression totalement libérées des entraves classiques dont avaient abusé l’art nazi et fasciste. Malgré la forte opposition du public norvégien, l’expressionnisme abstrait commença à se développer au cours des années 1950, avec de jeunes artistes comme Ludvig Eikaas (né en 1920), Jakob Weidemann (né en 1923), Knut Rumohr (né en 1916), Tore Heramb (né en 1916), Gunvor Advocaat (1912-1997), Anna Eva Bergmann (1909-1987), Finn Christensen (né en 1920), Inger Sitter (né en 1929) et Lars Tiller (1924-1994). Après 1960, Olav Strømme poussa plus loin encore ce développement dans le sens d’une forte abstraction, et Gunnar S. Gundersen (1921-1983) utilisa un langage pictural original, porteur de symboles dans un cadre constitué de règles géométriques strictes. Les abstractions organiques colorées de Willy Storn (né en1936), enracinées dans le surréalisme des années 1930, sont la production la plus originale de cette époque.


Source: Texte extrait de l’ouvrage Norway Arts Directory de l’organisme Visiting Arts (ISBN 19020349164 © 1999), publié avec son aimable autorisation. E-mail : [email protected]   |   Partager sur le réseau   |   print